Gilbert Pedinielli

 


LAS LOCAS DE LA PLAZA DE MAYO

Je ne voulais plus montrer cette série "Argentina". Deux événements ont forcé ma décision : le Mundial et la nouvelle paupérisation du pays.

Une agence de publicité américaine, la Burston/Marseteller, élabore pour les dirigeants argentins une étude sur la manière de changer l'image de la dictature à partir de la Coupe du monde de football.
Quand le jeu n'est plus, la fête recommence. Le calme tombe sur le pays et l'on peut entendre, si l'on veut bien, quelques cris, quelques plaintes (malgré les lois), une rumeur, une musique, un tempo de croix du sud, des paroles chuchotées. Alors arrive le tango. Et que l'on ne me dise pas que ces gens-là ne sont pas à la mode.

Tissu, balsa collé, peinture, inclusions
Suite de l'exposition